Les étapes de financement d’un projet immobilier

Établir un plan de financement figure parmi les étapes primordiales pour concrétiser un projet immobilier. Une fois que vous avez choisi le bien immobilier à acquérir, il est temps de trouver un moyen pour financer votre projet. Découvrez les différentes étapes pour constituer un financement solide pour votre projet.

Considérer les apports personnels

Tout apport personnel serait le bienvenu pour le plan de financement d’un projet immobilier. Vérifiez l’état de vos épargnes, vos héritages ou vos dons pour constituer au moins 10 % du prix du bien à acquérir. Ce pourcentage peut ainsi représenter les frais supplémentaires qu’un emprunt bancaire ne peut assurer. Par ailleurs, plus cet apport personnel sera élevé, plus les intérêts bancaires pourront être réduits pour une meilleure condition de remboursement.

Si vous possédiez un bien immobilier, il est bien possible de le vendre en vue de payer la somme due pour la prochaine acquisition. C’est d’ailleurs le principe d’une vente en cascade comme vue sur bdi-immo.com

Contracter un crédit immobilier

Dans la plupart des cas, faire appel à un organisme bancaire est la solution adaptée pour financer un projet immobilier. N’hésitez pas à établir une concurrence entre les banques pour trouver le meilleur taux d’intérêt pour votre crédit. Dans un premier temps, les banques évaluent votre capacité d’emprunt grâce aux données sur vos revenus, vos charges et vos apports personnels. Le montant, le taux et la durée du prêt seront ensuite évalués à leur tour.

Des outils de simulations vous permettront d’avoir un visuel sur les mensualités à payer au cours du remboursement. Les négociations de taux d’intérêt peuvent bien se faire en fonction de votre projet.

Renseignez-vous sur les aides

Bien que votre crédit immobilier puisse assurer la quasi-totalité de la transaction, ne négligez pas les différentes aides financières qui sont conçues pour réduire vos dépenses pour le financement d’un projet immobilier sous certaines conditions. On retrouve notamment :

  • Le Prêt à Taux Zéro
  • Le prêt Action Logement
  • Le Prêt conventionné
  • Le Prêt Accession Sociale

Certaines communes et villes proposent même des aides visant à réduire les taux d’intérêts dans le but de contribuer à l’urbanisation des collectivités locales.

Prévoyez les frais annexes

Plusieurs frais annexes peuvent vous être facturés selon la nature de votre projet. Les organismes bancaires demandent parfois des frais de dossier pour l’étude de votre prêt. Ils réclament 1 à 1,5 % du montant total emprunté. En même temps, prévoyez les frais engendrés par la souscription à l’assurance ou encore, les frais liés aux garanties exigées par la banque. Pensez aussi au coût du déménagement.

D’autres frais comme les frais de notaire et les assurances peuvent être compensés par un apport du futur acquéreur. 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*